Etudes à venir

Chers lecteurs

 

Nous vous informons de la prochaine parution d’études sur :

les acteurs du système de santé :

  • leurs missions,
  • leurs fonctionnements,
  • des analyses sur les enjeux pour notre société.

Ces études seront disponibles sur la rubrique ou catégorie “ETUDES”

si un sujet vous semblait digne d’intérêt faites en nous la suggestion ici :

Innovation en santé

LES INNOVATIONS EN SANTE

La sante connectée – la e santé – Les technologies et dispositifs médicaux qu’ils soient ou non implantables révolutionnent l’univers médical. On compte parmi les acteurs :

Les opérateurs publics

  • Les agences régionales de santé (ARS) qui diffusent et peuvent financer  des innovations au niveau régional, en lien avec leurs partenaires régionaux et les acteurs locaux de l’innovation au plus près des patients.
  • L’Institut national de la santé et de la recherche médicale (INSERM) est le seul organisme public de recherche français entièrement dédié à la santé humaine. Il conduit ses programmes de recherche avec les centres hospitalo-universitaires (CHU)
  • L’ASIP santé (agence des systèmes d’information partagés de santé) développe une offre de produits et de services qui permettent de structurer et de développer la e-santé. Elle fut un des acteurs du développement des dossiers medicaux (DMP)

 

 

  • L’établissement français du sang (EFS)  en partenariat avec les universités, l’INSERM et le CNRS. Il conduit des programmes de recherche en médecine régénérative, cancérologie, produits sanguins de culture et thérapie génique.

 

 

 

 

  • La Haute Autorité de Santé (HAS) contribue à la régulation du système de santé par la qualité dans les domaines de l’évaluation des produits de santé, des pratiques professionnelles, de l’organisation des soins et de la santé publique.

 

  • L’Institut national du cancer (INCa) est l’agence d’expertise sanitaire et scientifique en cancérologie de l’État chargée de coordonner les actions de lutte contre le cancer.
  • La Banque publique d’investissement (BPI) joue ainsi un rôle déterminant dans la redynamisation des territoires et investit dans le développement des secteurs d’avenir comme les écotechnologies, les biotechnologies et le numérique, mais aussi dans l’ensemble des filières industrielles et de service.

JPEGJPEG

JPEG 

RAPPORT VILLANI – Réorganiser les pratiques médicales

Adapter le système de santé avant qu’il ne partent en quenouille

le système de santé et l'IA
Intelligence Artificielle

Les “10 messages clés du rapport Villani”

  • favoriser l’émergence d’un écosystème européen de la donnée
  • créer un réseau de recherche d’excellence en IA
  • concentrer l’effort économique et industriel sur quatre domaines prioritaires: la santé, les transports, l’écologie et la défense/sécurité
  • structurer le soutien à l’innovation sur de grands défis à expérimenter
  • créer un Lab public de la transformation du travail
  • expérimenter un dialogue social au niveau de la chaîne de valeur pour financer la formation professionnelle
  • tripler le nombre de personnes formées à l’IA d’ici 2020
  • se donner les moyens de transformer les services publics grâce à l’IA
  • intégrer les considérations éthiques à tous les niveaux, de la conception des solutions d’IA jusqu’à leur impact dans la société
  • porter une politique audacieuse de féminisation du secteur de l’IA

le rapport est ici

 

 

une mission de proximité – prendre soin de vos salariés

Chez Axeval ,

Un axe de développement fort est de prendre soin de vos salariés

Nous intervenons dans vos entreprises pour un temps privilégié d’information sur votre santé.

Nos actions de santé publique de prévention et d’accompagnement  se déclinent en actions de conseils diététique autour des pauses déjeuners en collaboration avec vos fournisseurs (ELIOR … ) et vos acteurs internes .

Des intervenants hautement qualifiés (tabacologue, ophtalmologiste, nutritionniste, pharmacien conseil sur les maladies chroniques, Éducateur thérapeutique…) apportent de l’information pour vos équipes durant l’heure du déjeuner.

Des évaluations systématiques sont effectuées .

si vous souhaitez des renseignements contactez nous

 

Apnée et développement des bouts de choux trisomiques 21 – des solutions existent

les enfants atteints de trisomie 21 qui présentent des apnées du sommeil et sont traités, auraient  une fois diagnostiqués et traités par ventilation non invasive des effets rapides et durables ( tonicité, amélioration des apprentissages ..)

c’est ici:

Dispositifs médicaux – information

 

 

ce qui change pour les DM

Les directives – les marquages CE  –   et autres éléments réglementaires ont subi des modifications qu’il s’agit de regarder avec attention pour ne pas se retrouver dans une situation délicate vis à vis des autorités en ce qui concerne les DM dispositifs médicaux:

 

CI DESSOUS UNE VIDEO COMPLETE SUR LE SUJET

 

Etudes terrain

un nouvel outil d’analyse va voir le jour et sera proposé par nos services

 

il permet d’analyser l’environnement de proximité afin de répondre aux besoins de votre patientèle qui vous est spécifique

cet outil sera présenté prochainement ici. il sera libre d’accès en format creativ common.

partage libre et gratuit

 

au plaisir de vous lire et de répondre à vos questions

Le Reste à Charge …?

Le  Reste à Charge qu’est ce que c’est?

C’est ce montant que vous devez payer quand l’assurance maladie (cnamts, RSI ou MSA) et la mutuelle (assurance santé) ont payé ce qui correspond à leur part (variable selon le contrat de soin  ou votre situation médicale). Il est un montant qui reste à votre charge.

Les personnes en affection de longue durée ont un statut particulier vis à vis du régime obligatoire (Assurance Maladie) et ne paient pas les soins qui concernent la maladie pour laquelle ils sont pris en ALD (affection longue durée).

 

Leur Reste à charge pour l’ALD devrait donc être proche de zéro.

Est ce vraiment le cas?

Cependant notre étude ( basée sur des données d’enquêtes menées auprès des patients et de leurs familles et autres bases de données) nous apprend que ces personnes présentent du fait de leur maladie des montants restant à leur charge de plusieurs milliers d’€uros.

  • Le RAC est de 0 € / an pour 30% des personnes (voila qui est fort bien)
  • Il atteint plus de  9800 € pour d’autres patients
  • avec des montants proches de 1200 € /an pour des patients CMU.

Quelles peuvent en être les raisons ?

  • Une non revalorisation des frais réels par l’Assurance maladie ?
  • Des dépenses inconnues des bases de données de l’assurance maladie  ?
  • Des disparités régionales dans la prise en charge de certains soins?
  • Une rédaction des prescriptions médicales inadaptée ?
  • Des besoins indispensables non pris en charge ?
  • Des actes indispensables non remboursés?
  • des coûts de soins indirects que personne ne prend en charge ( arrêt de travail , achats d’équipements, garde des autres enfants, transports hors horaires réguliers…..)?
  • Des actes médicaux ou médecines alternatives (cures, massages, psychologues pour la fratrie, ergothérapie…) ?

Concernant les patients en ALDL 17: maladies héréditaires du métabolisme ( voir bibliographie des professeur de Lonlay et  Saudubray*..)

Les  plus gros Reste à charge sont les véhicules handicapé, l’optique et l’audioprothèse (ce RAC est hormis les véhicules handicapés commun à la population dans son ensemble).

Viennent ensuite les transports, les produits de régime adaptés et variant légèrement l’ordinaire de ces patients.